Le chien de recherche de personnes (Mantrailer)

La traduction littérale de "Mantrailing" serait "suivre les traces d'un homme" (anglais : man=homme, trail=trace).

Pour cette formation, il faut compter entre 1 ½ et 2 ans. Les chiens appropriés pour cet entraînement appartiennent pratiquement à toutes les races, pour autant qu'ils se distinguent par un instinct de quête très marqué. La police suisse utilise surtout des braques, braques de montagnes bavaroises et les bergers allemands.

Le chien est doué d'un odorat extrêmement fin. Cette capacité innée peut être exploitée en lui faisant apprendre à distinguer certaines odeurs. Les chiens de recherche de personnes sont exclusivement entraînés à identifier l'odeur des hommes. Chaque être humain se caractérise par une odeur tout à fait individuelle. Cette odeur émane non seulement de la personne elle-même, mais elle adhère également à ses vêtements et à tous les endroits où cette personne a séjourné. L'aptitude de discerner cette odeur rend le chien de recherche de personnes particulièrement précieux lorsqu'il s'agit de trouver des personnes disparues.

Pour initier une recherche de traces, on a besoin d'un objet ayant appartenu à la personne disparue, un soi-disant objet d'identification. Il s'agit en général de vêtements, bijoux, d'enveloppes de coussin ou de couvertures, trousseaux de clés, mouchoirs usés, etc. Il est essentiel que le chien puisse enregistrer sans équivoque cette odeur unique de la personne qu'il devra chercher afin qu'il soit en mesure de filtrer cette odeur particulière parmi d'innombrables autres odeurs étrangères.

La durée pendant laquelle une trace humaine reste détectable pour le chien dépend entre autres du temps (vent, température, humidité, ensoleillement, etc.). Dans des circonstances favorables, les chiens de recherche de personnes très doués sont capables de poursuivre des traces vieilles de plusieurs jours. Les caractéristiques du terrain (pré, champ, forêt, asphalte, etc.) ne joue qu'on rôle secondaire dans cette quête.

Contact